Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas de malaise pour la seconde...

Publié le par Laura Allemand // Otagun

L'abécédaire de Sepang


A comme architecte : Une fois n’est pas coutume, Hermann Tilke a imaginé ce somptueux tracé de Sepang.

B comme baromètre : Sepang est réputé pour sa chaleur étouffante et son taux d’humidité très élevé. Les hommes et les machines souffrent beaucoup ici !

C comme cinquante-six : c’est le nombre de tours que les pilotes doivent boucler pendant la course

D comme données : pneus durs et slick, 56 tours, 6 heures de décalage horaire avec la France et 297 km/h en vitesse maximale

E comme ensoleillé : Ordinairement c’est le cas mais pas ce week-end. Le temps est à l’orage selon les prévisions météorologiques.

F comme Ferrari : Les Rouges possèdent le record de victoires en Malaisie avec un total de 6 (1999, 2000, 2001, 2002, 2004 et 2008)

G comme Giancarlo Fisichella : Il a remporté le grand prix en 2006. L’italien a dédié sa victoire à un ami cher décédé plus tôt dans la semaine.

H comme histoire : La manche malaise a fait son entrée dans le calendrier en 1999. Le premier vainqueur de l’histoire de Sepang n’est autre qu’Eddie Irvine sur Ferrari.

I comme Iceman : Le pilote finlandais a signé sa première victoire en F1 en 2003 au volant d’une McLaren-Mercedes.

J comme j’aime bien, c’est Nico qui le dit : « Le circuit est rapide et bien dessiné. Il y a plusieurs virages sympa qui rendent très excitant le pilotage. »

K comme Kuala Lumpur : c’est la capitale de la Malaisie.

L comme longueur : 5,543 km

M comme Malaisie : C’est un pays de l’Asie du sud-est. Son nom d’origine était « British Malaya » car c’était une colonie anglaise. En 1963, la péninsule malaise a été baptisée « Malaysia » donc Malaisie en français.

N comme Nico Rosberg : En 2006, le pilote allemand a signé le cinquième temps en qualification devant le Kaïser aux sept titres. Une place sur la troisième ligne de la grille de départ pour son deuxième GP en F1, c’est pas mal !

O comme onze : C’est la onzième édition du GP de Malaisie cette année.

P comme Petronas : C’est un sponsor de BMW-Sauber F1 Team

Q comme qualification : Le meilleur chrono pour la pôle a été réalisé en 2005 par Fernando Alonso (1’32’’582).

R comme Ralf Schumacher : Il s’est imposé à Sepang en 2002.

S comme surf : En 2001, Michael Schumacher nous a livré une véritable démonstration de pilotage sur une piste détrempée.

T comme titre : Au GP de Malaisie 2000, Michael Schumacher a offert le titre constructeur à Ferrari, leur premier de leur collaboration. Celui obtenu en 1999 ne compte pas ici car « Schumi » a été longtemps absent à cause de sa jambe.

U comme soUvenir : Cora Schumacher au grand prix de Malaisie 2005 à la mode Boolywood http://i104.photobucket.com/albums/m181/CoraSchuPics/At%20Races/atraces9.jpg

V comme virages : 5 à gauche et 10 à droite

W comme week-end : 3-5 avril 2009

X comme inconnu : L’heure de la revanche a-t-elle sonné à Sepang ?

Y comme YouTube : petit tour du circuit avec Fernando Alonso (souvenir 2005) : http://www.youtube.com/watch?v=-AI9U4n21Es&feature=related

Z comme zzzzz : Dormeur sera heureux d’apprendre que les essais qualificatifs et la course débuteront à 17h soit 11h en France.


Les rendez-vous du week-end :

Vendredi :

Essais libres 1 : 4h – 5h30 (heure française)

Essais libres 2 : 8h – 9h30

Samedi :

Essais libres 3 : 8h – 9h

Essais qualificatifs : 11h

Dimanche :

Course : 11h

 

 

..................................................................................................................

 

Un article rédigé par Laura Allemand

Publié dans Grands-Prix

Commenter cet article