Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interlagos - course : Massa vainqueur, Hamilton sacré !...

Publié le par Laura Allemand // Otagun

Felipe Massa s’illustre à domicile. Le podium accueille également un fantastique Fernando Alonso et l’empereur sortant, Kimi Räikkönen. Cette course fut de toute beauté tout comme cette saison. Lewis Hamilton devient le cinquante-neuvième champion du monde de F1.

L’affiche était superbe et ce dernier round le fut également. Interlagos réserve des surprises même avant la course. Un orage s’est abattu à quelques minutes du tour de formation. La FIA a décidé de retarder le départ de dix minutes. A 14h59, le soleil était déjà de retour. 15h10, les feux rouges s’éteignent... La saison s’achève dès le premier virage pour Nelsinho Piquet (tête-à-queue) et David Coulthard (accrochage). Ils restent bloqués sur les vibreurs dans le « S » de Senna.

Felipe Massa a mené le grand prix de bout en bout. Lewis Hamilton a évolué entre la quatrième et cinquième position. Rien ne pouvait l’éloigner du titre à l’exception d’un souci technique. Heikki Kovalainen étant sixième, le britannique semblait à l’abri de tout renversement de situation. Mais la F1 n’est pas synonyme de quiétude bien au contraire. Au soixante-quatrième tour, la pluie fait son apparition. Les pilotes s’arrêtent au stand les uns après les autres pour chausser des pneus pluie. Le petit prodige de Tewin est désormais sous la menace d’un Sebastian Vettel affamé. Le championnat bascule au soixante-neuvième passage du leader… Sebastian Vettel, sixième, déloge Lewis Hamilton de sa cinquième place. L’allemand le prive ainsi de la couronne. São Paulo pense alors que Felipiñho sera sacré… Il reçoit même le drapeau à damier en tant que nouveau roi. La joie se transforme vite en doute puis en déception. Dans l’ultime virage, Lewis Hamilton retrouve le sourire grâce à une erreur de Timo Glock. Le Brésil pleure avec le malheureux Felipe Massa.

Le classement de ce dimanche est le suivant : Felipe Massa remporte la course et frôle le titre. Fernando Alonso est un brillant second devant Kimi Räikkönen. Sebastian Vettel est un des héros du jour avec sa quatrième place. Lewis Hamilton, cinquième, entre dans l’histoire. Il était déjà un grand champion et maintenant, il en porte officiellement le nom. Timo Glock est sixième. Heikki Kovalainen occupe le septième rang. Jarno Trulli est huitième. Mark Webber échoue aux portes des points (9ème). BMW fut invisible (10ème et 11ème). Nico Rosberg est douzième. Sébastien Bourdais, quatorzième, est intercalé entre les deux Honda. Les années passent et ne se ressemblent pas pour Kazuki Nakajima. Le pilote Williams avait signé une jolie course en 2007. Aujourd’hui, il devra se satisfaire de la seizième position. Les Force India sont en fond de tableau. Pour ses adieux à la F1, David Coulthard n’a pas eu la possibilité de s’exprimer. C’est dommage !… En 2009, il sera consultant chez Red Bull et commentera les grands prix sur la télévision britannique. Nelsinho Piquet attendait énormément de ce week-end. Il a réalisé de bonnes choses à Interlagos malgré cet abandon. Renault devrait annoncer son duo de pilotes 2009 dans le courant de la semaine. Sera-t-il reconduit ? Nous l’espérons. Bonne chance Nelsinho !…

La Grande-Bretagne salue son chouchou, Lewis Hamilton. Jamais un anglais ne s’était imposé depuis 1996 (Damon Hill). Le pilote McLaren compte 98 points contre 97 points pour le pauvre Felipe Massa. Kimi Räikkönen est troisième (75 points). Le top 10 est complété par Robert Kubiça (75 points), Fernando Alonso (61 points), Nick Heidfeld (60 points), Heikki Kovalainen (53 points), Sebastian Vettel (35 points) et les Toy boys (31 points pour Jarno Trulli et 25 points pour Timo Glock). Du côté des constructeurs, Ferrari conserve son titre (172 points). McLaren est son dauphin (151 points). BMW est troisième (135 points). Renault s’offre la quatrième place (80 points). Elle est suivie de Toyota (56), Toro Rosso (39), Red Bull (29), Williams (26), Honda (14) et Force India (0).

Nous retiendrons de cette saison l’incroyable détermination et grandeur de Lewis Hamilton. Il s’est montré sensationnel et digne de son modèle brésilien. Felipe Massa n’a pas démérité. La chance lui a seulement fait défaut… Sebastian Vettel reste notre coup de cœur. L’étoile de Heppenheim quitte Faenza avec la manière. Bravo ! Renault a fait une très belle remontée aussi !… Merci à tous et vivement 2009 !…

 

.............................................................................................................................

Un article rédigé par Laura Allemand


Publié dans Grands-Prix

Commenter cet article

Gordon ? 04/11/2008 00:50

Bon, ça y est ? C'est l'heure du bilan ? C'est la fin de la foire, alors on compte les bouses ? ;-)

Je suis toujours autant "caca"strophé ! Rater le titre pour 500 mètres, je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi ballot ! Ah si ! J'en connais qui ratent les stands en Chine et qui "se tankent" dans les graviers... Non, pas Jean Alesi ! Bande de mauvaise langues !

M'enfin... C'est pas au brésil qu'il a perdu le titre le petit homme en rouge, si on réfléchit bien...

Beaucoup trop d'erreurs cette année pour vraiment mériter d'être champion.

À commencer par les deux premières courses de l'année et le zéro pointé qui les a accompagné... Ensuite, et dans le désordre, un GP d'Italie où il fait une non course... Un Japon ou il m'a fait de la peine en butant sur Bourdais. Si il avait été apte à le doubler, ils ne se seraient pas accrochés bêtement tous les deux... Un GP d'Angleterre où il nous fait tourner la têêêteu ! Enfin, surtout la sienne... Bon, Massa, n'aime pas quand ça glisse. Maintenant nous sommes prévenus.

Un moteur qui casse en hongrie sans crier "gare", ni "port", et encore moins "stand"... Mais quand est-ce qu'on va arrêter d'aller là bas nom de dieu ! Il sert à rien ce GP, et on insiste !

En parlant de stand... Y'a eu la belle bûlette de singapour (inénarrab'e !) La sortie "olé olé" avec une Force India, ou je ne sais plus quelle autre voiture inutile, qui a couté une belle amende à Ferrari, et une autre, la même, je ne sais plus où, qui a couté une pénalité en course...

Je crois que j'en oublie une... Mais c'est déjà pas mal, non ? Ah si ça me revient ! Une victoire cadeau en Gelbique ! Histoire de...

Enfin voilà, avec toutes ces erreurs, calamités et cadeaux compensatoires... Massa rate le titre à 500m près et rate peut être la seule chance de sa carrière d'être champion !

Faut quand même le faire de gagner plus de courses, d'être les plus rapide sur 2/3 des circuits et de ne pas être capable de transformer l'essai... Comme si on avait un mec au 110m haies qui éclate tout en série, et qui ne serait pas foutu de sauter une haie en finale...

L'an prochain, il faudra éviter d'être aussi amateur dans la manière d'aborder les Grand Prix si ils veulent faire quelque chose de propre... Parti comme c'est, ça sent la disette à plein nez... (mais non, j'ai pas les boules !)

Pendant ce temps Lewis Hamilton s'est promené et n'a pas eu à trop pousser ses propres limites pour gagner... Bravo à lui ! Il l'a mérité... Mais son prochain titre, j'aimerais qu'il ne le gagne pas face à une opposition d'unijambiste !

De toute façon, l'an prochain, c'est Kimi (si il se débarrasse de ce chat noir tenace qui a fini par retrouver son papa) et les trois années qui suivront, c'est Vettel qui nous montrera comment on fait pour gagner trois titres de suite sur une BMW !

Et qu'on vienne pas me parler d'Alonso ! Puisque pendant ce temps là, il aura signé un gros chèque chez raide boule alors que ce beau gosse de Kubica aura signé chez Ferrari... Jean Todt vivant, pas de "blaireau des asturies" chez Ferrari !

Bye ! Bye ! La bise ! Et merci pour nous avoir fait vivre cette saison, et continue d'apporter ta pierre au milieu de cet édifice de mauvaise foi ;-) !