Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fuji - course : Cocorico !!!!!!!!!!

Publié le par Laura Allemand // Otagun


L’Asie sourit à Renault et à son champion des Asturies. Après sa victoire à Singapour, Fernando Alonso s’illustre à Fuji. Le podium accueille également Robert Kubiça et Kimi Räikkönen. Le spectacle était au rendez-vous et l’incertitude restera entière au championnat…

Fernando Alonso signe son deuxième succès consécutif de la saison. L’espagnol devance le talentueux Robert Kubiça. Kimi Räikkönen offre le leadership à Ferrari chez les constructeurs. « Iceman » est troisième. Nelsinho Piquet a réalisé une course exemplaire. Sa quatrième position est une juste récompense. Lui permettra-t-elle de conserver son baquet chez Renault en 2009 ? Nous l’espérons… A domicile, Toyota se devait d’inscrire quelques jolis points. C’est chose grâce à Jarno Trulli (5ème). L’écurie Toro Rosso est présente dans le top 8 (avantage pour Sébastien Bourdais). Felipe Massa est huitième après un dimanche catastrophe. Mark Webber doit se satisfaire du neuvième rang. L’australien a été victime de sa stratégie à un seul arrêt. L’usure très avancée de ses pneus tendres a profité au pilote Ferrari. Parti seizième, Nick Heidfeld achève ce week-end nippon à la dixième place. Nico Rosberg est onzième. L’allemand a dû composer avec une Williams peu à l’aise sur ce type de circuit. Néanmoins, il a effectué quelques beaux dépassements. Lewis Hamilton est douzième. « Nul n’est prophète en son pays ! » : le proverbe se vérifie avec Honda et Kazuki Nakajima qui ferment la marche du classement. Cinq abandons sont à noter : David Coulthard (accrochage au départ avec Kazuki Nakajima et contact avec le mur), Timo Glock (7ème tour : problèmes techniques), Adrian Sutil (9ème tour : contact avec le mur), Heikki Kovalainen (16ème tour : moteur cassé) et Giancarlo Fisichella (22ème tour : problèmes techniques).

Manque évident de discernement !… « Savoir perdre pour gagner ! » : Lewis Hamilton est trop impatient et teigneux pour appliquer cette maxime. Le départ fut assez houleux en ce dimanche 12 octobre 2008. Kimi Raïkkönen a pris un meilleur envol que le pôleman. Une Ferrari en tête du grand prix semblait inconcevable pour le pilote McLaren. Le britannique décide de retarder au maximum son freinage au premier virage afin de reprendre l’avantage. Il tire tout droit et crée la panique dans le reste du peloton. Lewis Hamilton se retrouve alors sixième. Robert Kubiça et Fernando Alonso n’en demandaient pas tant pour prendre les commandes. Derrière, Kazuki Nakajima et David Coulthard s’accrochent. Le héros local casse son aileron avant mais peut repartir. A l’inverse, l’écossais détruit sa monoplace en tapant dans le mur de pneumatiques. C’est le premier abandon de l’après-midi. Les mésaventures de Lewis Hamilton se poursuivent au deuxième tour. Il tente un dépassement sur Felipe Massa. Le brésilien résiste de manière discutable. Le contact est inévitable. Le chouchou de la Grande-Bretagne est désormais bon dernier. Il doit s’arrêter au stand pour éviter une crevaison. Sa course est anéantie mais relance le championnat. Toute erreur mérite une sanction… C’est du moins la pensée de la FIA. Lewis Hamilton et Felipe Massa écoperont tous deux d’un « driving through » pour leur conduite anti-sportive.

Au championnat… Au championnat des pilotes, Lewis Hamilton conserve la première place (84 points). Felipe Massa est second avec 78 points. Robert Kubiça est troisième (72 points). Le polonais peut revenir sur le nouveau capitaine des « Rouges ». Tout est encore possible ! Du côté des constructeurs, Ferrari récupère son rang (141 points). McLaren quitte Fuji avec un score vierge. Elle rétrograde en deuxième position (135 points). BMW complète le trio de tête (128 points). Renault est quatrième (66 points).

Les années passent et certaines erreurs se répètent… En 2007, Lewis Hamilton a perdu le championnat faute de constance. La couronne est réservée aux plus fins stratèges... Son impatience pourrait le détourner de la gloire !… A Shanghaï, aucun faux pas ne sera accepté ! Toutes nos félicitations aux pilotes Renault et à notre Seb national ! La France est fière de ses héros ! La semaine prochaine, le « F1-circus » sera en Chine pour l’avant-dernier grand prix de la saison. Bon dimanche à vous et à très vite au rythme des V8 de nos chères F1 !…

 

..................................................................................................................................

Un article rédigé par Laura Allemand

Publié dans Grands-Prix

Commenter cet article