Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monza - course : Naissance d'un grand champion !...

Publié le par Laura Allemand // Otagun


Sebastian Vettel offre la victoire à Toro Rosso. Le jeune allemand couvrira le tour d’honneur sous une ovation générale. Salué par toutes les équipes, le public et les pilotes, l’émotion est au rendez-vous… Le podium accueillera également Heikki Kovalainen et Robert Kubiça.

Sebastian Vettel devient aujourd’hui le plus jeune vainqueur de l’histoire de la F1. A vingt et un an, deux mois et onze jours, il s’illustre sous le regard attendri de son team et de Michaël Schumacher. Heikki Kovalainen accuse un retard de 12,512 secondes sur le leader. Il y a deux ans, Robert Kubiça accédait à son premier podium en F1. Ce dimanche fera un joli clin d’œil au polonais, troisième. Fernando Alonso s’empare des points de la quatrième place. Nick Heidfeld se classe cinquième. Le pilote BMW devance Felipe Massa, Lewis Hamilton et Mark Webber. Kimi Räikkönen échoue aux portes du top 8. Le titre est désormais inaccessible pour le finlandais. Nelsinho Piquet, parti dix-septième, se hisse au dixième rang. Le brésilien a livré une course solide avec une stratégie à un arrêt. Kazuki Nakajima, douzième, s’intercale entre les deux Toyota. Nico Rosberg est l’un des grands déçus de l’après-midi. Il a perdu du temps lors de son premier pit-stop. La pompe est restée bloquée… C’est dommage pour l’allemand qui devra se contenter de la quatorzième place. Jenson Button est quinzième. Le britannique est suivi de David Coulthard et de Rubens Barrichello. Sébastien Bourdais a usé de malchance. Le français a rencontré un problème de moteur dans le tour de formation. Il n’a pas pu démarré… Le pilote Toro Rosso est finalement dix-huitième. Adrian Sutil est bon dernier. Giancarlo Fisichella fut contraint de renoncer à la suite d’une sortie de piste (12ème tour).

« Bubi-Schumi » force le respect !… Sebastian Vettel a mené la course de bout en bout. La victoire semblait impossible et pourtant… Il s’est montré imperturbable tel un grand champion. Il n’a commis aucune erreur. Qui aurait pu prédire ce résultat ? Certainement personne… L’allemand n’a pas simplement remporté cette manche. Il a enchaîné les records du tour et s’est imposé à la manière des pilotes Ferrari. Heppenheim, Faenza, l’Allemagne, les amoureux de F1 et le paddock exultent ce soir et s’émerveillent devant le héros de Monza. Les mots nous manquent… Il est extraordinaire ! Nous saluons son succès le cœur serré… Danke Sebi, danke !!!!!

Superbe remontée !… Il pleut. La piste est détrempée. Le départ est donné sous le régime de la voiture de sécurité. Elle s’efface à la fin du premier tour. Lewis Hamilton s’engage alors dans une folle remontée. Le britannique suit les traces de son chef de file du moment, Kimi Räikkönen. Le pilote McLaren déborde la F2008 du champion du monde au dixième tour. Nick Heidfeld sera sa prochaine victime (13ème tour). Il est maintenant dixième et à la poursuite de Timo Glock… Il dépasse de manière autoritaire l’allemand (15ème tour). Le leader du championnat avale la seconde BMW, la Renault de Fernando Alonso et Jarno Trulli… Au vingtième passage de Sebastian Vettel, Lewis Hamilton est sixième. Il se débarrasse ensuite de la Williams de son ami, Nico Rosberg. Trois tours plus tard, il est second. A l’agitation du drapeau à damier, il est septième. Sa course fut exceptionnelle en comparaison avec celle de son coéquipier. Heikki Kovalainen assure les points de la seconde position. Mais ce fut un dimanche tranquille, dans l’ombre de « Bubi-Schumi » et de sa modeste STR-03. Kimi Räikkönen semblait en difficulté… La bataille qui s’annonçait entre les deux hommes n’a pas eu lieu. Néanmoins, ce grand prix fut éblouissant. Monza se hisse dans le top 3 des plus belles courses 2008. Hockeheim occupe encore la tête…

Un dimanche rimant avec dépassements : fantastique !… Nos chers pilotes nous ont offert un grand prix inoubliable… Ce dimanche, nous avons retrouvé la F1 que nous aimons : une discipline spectaculaire et incertaine !… 12ème tour, Felipe Massa et Nico Rosberg se disputent la quatrième place. L’allemand résiste avec brio... Impatient, le brésilien hausse le ton. Le capitaine de Williams laisse la main avec subtilité… Timo Glock a effectué quelques jolies passes d’armes avec Fernando Alonso et David Coulthard. Kazuki Nakajima aime l’action et l’écossais de Red Bull en fera l’expérience à trois tours de la fin. L’accrochage est inévitable. Quand Mark Webber joue les kamikazes avec Lewis Hamilton, la manœuvre s’achève sur un tout droit… L’optimisme de l’australien ne lui a pas vraiment réussi…

Au championnat pilotes, Lewis Hamilton (78) conserve la tête devant Felipe Massa (77) et Robert Kubiça (64). Du côté des constructeurs, Ferrari mène avec 134 points. McLaren se rapproche (129).

Prochain rendez-vous dans quinze jours à Singapour, nous allons certainement être sublimés par ce nouveau circuit… Du 17 au 19 septembre, le « F1-circus » sera à Jerez pour des essais privés. Le 21 septembre, Renault sera en démonstration dans les rues de Kiev, en Ukraine. Bonne semaine à tous !…

Publié dans Grands-Prix

Commenter cet article